Devant votre engouement sur les réseaux sociaux pour les plantes comestibles, j'ouvre une nouvelle catégorie ici : "Colibri"

J'y partagerai mes toutes petites actions tel le colibri face au feu de la légende Amérindienne et peut-être qu'en me lisant d'autres suivront?

 

Hier matin, j'ai à nouveau participé à une balade comestible avec Monica Blackhall de Apprentie en herbes. C'est vraiment un chouette moment partagé avec elle : elle transmet si bien sa passion, de façon ludique et accessible, qu'après la sortie on se sent presque l'âme d'un botaniste hors pair! :D :D

 

Nous avons pu rencontrer plus d'une vingtaine de plantes différentes sur les berges du Coulazou à Fabrègues ! J'étais vraiment ravie car je craignais de ne pas découvrir de nouvelles espèces par rapport à l'autre fois mais c'était sans compter la diversité de la région. Garrigues, mer, eau douce... nous avons de quoi faire ! :) D'ailleurs, vous savez que nous comptons environ 6 000 plantes et légumes répertoriés en France et seulement une cinquantaine sont toxiques? Il y en a même dont nous avons réussi à contourner leur toxicité : la tomate, dont nous consommons que le fruit; la pomme de terre, que nous savons devoir manger uniquement cuite... Bref, devant tout le panel qui s'offre à nous, ce serait dommage de s'en priver, non?

 

Voici mon modeste compte-rendu de la sortie; comme l'autre jour, pour des infos plus poussées, je vous laisse aller voir chez Monica ou tout autre site dédié ;)

 

***************

 

NOMBRIL DE VÉNUS : pousse sur les murs en pierre en général, se reconnait à sa dépression au milieu de la feuille, tel un nombril (pardi!). Goût neutre - les feuilles et tiges apportent du croquant et fraîcheur pour les salades (gorgée d'eau). Elle monte en fleur en été mais sa cueillette n'est pas gênante.

Nombril de vénus 1

nombril de vénus 2

MICOCOULIER : fruits comestibles quand ils deviennent noir (vers septembre-octobre), se ratatinent comme les dattes. On peut en faire une liqueur. Aussi, son bois est si souple qu'une branche de 2m sur 3cm de diamètre peut former une boucle parfaite sans se rompre! Les tonneliers l'ont souvent choisi pour la confection de cercles de tonneaux.

micocoulier fruits

micocoulier-by-philippe-clin-9313jpg-141

crédit photo : Google (il n'était pas feuillu dimanche pour vous montrer ^^)

ÉLÉAGNUS : ou olivier d'automne, on peut consommer ses fruits acidulés et astringents tels quels, ou encore en faire une bonne confiture. L'arbuste est un bon fixateur d'azote pour la permaculture également.

élaeagnus

BROCOLIS SAUVAGE : reconnaissable à son odeur soufré et de chou, la feuille vert clair a comme des petites ailes à sa base et est toute douce grâce à ses mini poils. Ses feuilles et ses boutons floraux sont meilleurs consommés crus car la cuisson développe son amertume.

brocolis

brocolis feuille

MACERON : pousse près des cours d'eau, de la famille des ombelllifères (fleurs en ombelle). Sa tige s'ouvre comme un fenouil, avec plusieurs couches. Consommer la racine, la tige et les feuilles, à la manière du céleri (a d'ailleurs le goût qui s'en rapproche). Les fleurs peuvent être cuites en beignets. Charlemagne avait décidé de le cultiver, jusqu'à l'arrivée du céleri italien.

Maceron

Maceron 2

BETTE SAUVAGE : caractérise les milieux salés, ses feuilles plates et luisantes sont en forme de triangle. Le début de sa tige peut être rosé. Se cuisine comme des blettes. Attention de ne pas la confondre avec l'arum qui est toxique (brûle la gorge), celui-ci a le bas de sa feuille divisé en 2, en forme d'ailes.

Bettebette sauvage comestible

Arumarum toxique - feuilles ailées

ORTIE : très facilement reconnaissable, elle régule le système immunitaire, est une plante diurétique douce (c'est à dire que sa consommation fera faire beaucoup pipi au début, pour ensuite stabiliser la fréquence aux wc des gens sujets aux pipis fréquents ^^), en consommer avant les règles pour apporter du magnésium, sa racine est bonne pour la prostate et ses graines pour le diabète. On peut en faire une pâte à tartiner au curry (recette de Monica), la consommer crue ou cuite.

orties

CRESSONNETTE : famille de la moutarde, donne des fleurs au printemps. Tout se consomme dans la cressonnette :)

Cressonnette

BARDANE : plante bisannuelle proche des cours d'eau, anti-inflammatoire et anti-oxydante, sa racine régule la sécrétion de sébum. Riche en inuline et bonne pour la flore bactérienne, c'est un probiotique naturel. Consommer ses feuilles et racine en infusion, en wok, bouillies, rôties, crues...  Ses feuilles blanches au-dessous et velues peuvent être géantes.

bardane

ALLIAIRE : au goût d'ail, ses jeunes feuilles arrondies deviennent triangulaires et dentelées comme celles  des orties avec l'âge (peut monter jusqu'à 1m). Cueillable toute l'année dans les zones humides, on consommera ses feuilles et ses fleurs crues (pesto,...) car la cuisson lui fait perdre son goût aillé.

alliaire

GAILLET MOU ET GAILLET GRATTERON : de la famille du café (mais faut être patient pour récolter les micro graines!). Bonnes pour la lymphe, les problèmes de circulation et diurétique. Riche en vitamine C. La variété gratteron accroche aux doigts tandis que le mou est tout doux. Se consomme cuit ou cru

gaillet gratteron et ortiesgaillet gratteron

gaillet gratterongaillet gratteron

gaillet mougaillet mou

lamier pourpre entre gailletsLamier pourpre entre les 2 sortes de gaillet (gratteron à gauche, mou à droite)

LAMIER POURPRE : goût terreux se rapprochant de la betterave, feulles + tiges cuites ou crues

lamier pourpre

SUREAU NOIR : ses feuilles puent!!! A la différence du sureau hyèble toxique, le sureau noir fait du bois et son port est tombant. Antyoxydant, bonne pour la circulation et contre les maux d'hivers, ses fleurs et fruits sont délicieux en beignet, gelée, sirop ou liqueur.

sureau noir

POIREAU SAUVAGE : facilement reconnaissable (attention tout de même pour la confusion avec l'asphodèle qui elle pousse en touffe), penser à laisser les minibulbes en terre pour permettre l'accroissement de la zone de poireaux.

poireau

OXALYS : famille de l'oseille, ressemble au trèfle, a des fleurs rose-violettes. Sa tige acidulée, ses feuilles et ses fleurs peuvent être consommées (vinaigrette, salade...)

oxalys

PIMPRENELLE : au goût de concombre, feuilles alternes, ovales et dentées. En salade

pimprenelle tige

pimprenelle

ROQUETTE SAUVAGE : fleurs jaunes. Tout est comestible

roquette

FAUSSE ROQUETTE : ou wasabi des garrigues! Je pense d'ailleurs essayer des makis avec une feuilles à l'intérieur, ou alors une petite fleur sur le dessus pour aromatiser :P Fleurs blanches, tout est comestible.

fausse roquette

SOUCI SAUVAGE : ou calendula. S'ouvre au soleil, ressemble au pissenlit, tout est bon dans le souci. Ses fleurs ont un goût résineux: en infusion, en macérat huileux (les cueillir bien sèches dans ce cas-là - pas à la rosée par exemple). Anti-inflammatoire, régénératrice, cicatrisante, pour les muqueuses (gastrite, cystite, intestin...)

souci 1

souci 2

VÉRONIQUE : mini fleurs bleues trop mignonnes - ses feuilles et ses fleurs en salade ou en infusion

véronique 1

PARIÉTAIRE : contre la cystite, calcul biliaire, décongestionnant en infusion (couper avec citron/verveine/menthe pr goût) très chlorophylle, qui colle aux vêtements. Cru ou cuit.

pariétaire

Tous ces trésors de la nature sont bien sûr à cueillir avec parcimonie : en laisser pour les animaux qui eux n'ont pas leur nourriture au drive de carrefour et éviter d'arracher les racines pour laisser perdurer les espèces ;)

***************

LES TOXIQUES - mais c'est toujours sympa de pouvoir les nommer quand même en balade :)

CHELIDOINE : ou la plante à verrue - un latex jaune orangé à l'intérieur, à passer sur la verrue. on peut aussi passer de l'ail juste sur le diametre de la verrue et en 1 semaine, c'est parti! (juste sur la verrue, sinon l'ail brûle la peau)

chélidoine feuille

chélidoine

RENONCULE:

Renoncule

EUPHORBE :

euphorbe

 ***************

Et lundi soir, on a mangé notre 1ère salade sauvage! Sauf les nombrils de Vénus qui poussent sur le muret de chez moi, tout le reste a été trouvé dans le jardin de mes parents. C'est fou en fait de n'avoir pas profité plus tôt de toutes ces richesses ! En tout cas maintenant on ne laissera pas les poulettes tout dévorer :D

salade mesclun sauvageSommité de lamier pourpre, nombril de Vénus, fleur de pâquerette, feuilles et fleurs de pissenlit,

plantain, feuille de mauve, gaillet gratteron, pimprenelle, trèfle, menthe, romarin